Tourelles de Lamothe 2020 (Bouteille (75 cl) - Unité) - CHATEAU LAMOTHE DESPUJOLS

CHÂTEAU LAMOTHE

Accueil Produits Tourelles de Lamothe

Tourelles de Lamothe

Prix régulier 20,00 €
Description du millésime
Tourelles de Lamothe - 2020 Existe en gamme Sélection Existe en gamme Lamothe Existe en gamme Blanc Sec

Positionnement

...

Déroulement au Château Lamothe

“L’art de passer entre les gouttes”

2020...Tout commença avec une pousse précoce. Les plus grands millésimes le sont presque toujours car un fruit qui mûrit doucement est bien meilleur. Cependant une vigne qui débourre 20 jours plus tôt est alors vulnérable au gel des Saints de glace entre début avril et début mai. Avec 2 nuits à -4° nous avons perdu plus de 30% de nos raisins. Nos vaillantes vieilles vignes qui sont certes idéales pour produire des raisins aérés et parfaitement botrytisés, ne disposent pas toujours de réserves suffisantes pour faire face aux stress. Nombre d’entre elles ont donc opté pour des inflorescences qui évoluent en vrilles et non en grappes. Cette conséquence du gel se nomme le filage.

L’été chaud et sec fut parfait pour rattraper la croissance, de plus il enraya toute pression de maladie et a fait épaissir les peaux des baies. A la fraîcheur matinale, la vendange du Lamothe Blanc sec s’est déroulée paisiblement.

Aucune pluie à l’horizon pour développer plus en avant le botrytis, nous décidons de prélever une trie de raisins passerillés qui donnent souvent ces notes d’abricot confit avec le sauvignon gris aux arômes de fruits de la passion, de litchis et d’orange. Malgré la sécheresse, la pourriture noble opère doucement et nous permet de prélever des raisins de plus en plus concentrés. Cependant plus de 110 mm sont annoncés sur une semaine de pluie. Nous récoltons alors les raisins fragiles qui nous serviront entre autres à élaborer notre 2nd vin, Les Tourelles de Lamothe. Heureusement les peaux bien épaisses et le parfait état sanitaire des grappes permet de laisser passer l’orage.

2 semaines plus tard, à un stade de maturité avancé il reste encore les deux tiers de la récolte et d’autres pluies sont annoncées… Nous laissons le raisin prendre un maximum de soleil et récoltons juste avant chaque pluie trop conséquente.

Le travail d’une année entière est en train de se jouer sur quelques décisions, sur la bonne appréciation de l’état du raisin, sur la qualité de trie des vendangeurs, sur le cran d’attendre pour viser le meilleur. Et nous avons bien fait d’attendre ! Sous un beau soleil, la dernière trie du plateau de Lamothe est encore gravée dans nos mémoires. C’est malgré tout avec un grand sacrifice de la quantité que nous avons pu atteindre la concentration désirée.

J’espère vous avoir quelque peu plongé au cœur des vendanges, qui au final se sont très bien passées.

Commentaires de dégustation (de la gamme Lamothe)

De beaux reflets ambrés scintillent dans la robe dorée de ce vin aux arômes puissants de fruits confits (dattes et pruneaux) mâtinés de délicates notes boisées. Bien équilibré et long en bouche, il se révèle onctueux et gras, digne représentant d’un Sauternes de style classique.Guide Hachette des Vins 2024

Vollmundig, süss und fruchtig ; zuverlässig, sauber gemacht, aktuell höchstens eine Spur schwerfällig. 15.5 Punkte/2024 bis 2030 - World of Bordeaux Vinum 2023

90/100 Alexandre Ma AMA vintage report Bordeaux 2020 en 2023

Le nez est frais et équilibré offre un petit côté aérien ainsi qu’une fine richesse. On y retrouve des notes de marmelade, d’abricot confit et plus légèrement de petits fruits blancs au sirop associées à une discrète pointe de yuzu confit et de fleurs de citronnier. La bouche est joliment menée, équilibrée, vibrante, tendue et offre une trame acidulée. En bouche, ce vin exprime des notes de marmelade, d’abricot au sirop et plus légèrement de pêche confite associées à une touche de citron cristallisé, d’ananas rôti ainsi qu’à une discrète pointe de miel et de minéralité. Bonne longueur. Une très discrète pointe d’amande toastée en fond.90-91/100 Jonathan Choukroun Chicheportiche Magazine Vert de vin décembre 2022

Golden colour. Elegant nose with rather restrained fruit, hints of honey and mild spices .On the palate well structured with opulent sweetness and balancing acidity, ripe pear and dried apricots, quite rich with convincing length.93/100 Markus Del Monego MW www.tastingbook.com 10.04.2021

On the light side with some nice acidity and sweetness, delicate flavours of apricot and orange peel, simple structure and lightly honeyed finish. OK wine. 86p. Izak Litwar (Danemark) https://www.greatbordeauxwines.com/vintages/2020-from-barrel (Decanter juillet 2021).

LAMOTHE GEUR perzik, sinaasappel, mango, abrikozen SMAAK zacht, mooie zuren, fijn zoet, bittertje.Perswijn

2020 Château Lamothe APR 21 Golden. Peach, fruit driven, pineapples nose, some vanilla. Fresh acidity, peach, apples, rounded, good length.88-90 B MY Bordeaux-Christer Byklum avril 2021

De robe paille avec une petite réduction. Le vin est dense et son milieu de bouche splendide avec des notes d’orange confite et beaucoup de fraîcheur.94-95 Bernard Burtschy mai 2021

94 http://jpenin.guiapenin.wine/

91-93 https://www.alexandrema.com/

Golden colour. Elegant nose with rather restrained fruit, hints of honey and mild spices. On the palate well structured with opulent sweetness and balancing acidity, ripe pear and dried apricots, quite rich with convincing length.93 Markus del Monego MW, sur Tastingbook.com 24.04.2021

Mittleres Goldgelb, Silberreflexe. Zart Holzwürze, ein Hauch von Wiesenkräuter, Orangenzesten, gelbe Tropenfruchtanklänge, zart nach Honig. Saftig, kraftvoll, reife Pfirsichfrucht, süße Textur, mineralisch, stoffiger Stil, Orangenzesten und Honig im Nachhall. 91-93 Peter MOSER (FALSTAFF – Autriche)

Résumé du millésime ISVV

"Un grand millésime de vins liquoreux nécessite l’alternance de périodes humides, favorisant le développement de Botrytis cinerea, et de périodes sèches permettant la concentration des raisins. Les raisins de 2020 étaient parfaitement mûrs début septembre mais le temps sec retarda l’installation du champignon, qui se généralisa à partir des pluies de mi-septembre. Hélas, la fréquence de ces dernières ne fut pas favorable à l’enrichissement des raisins. L’essentiel de la récolte fut ramassé en quelques jours, à l’occasion d’une fenêtre de beau temps providentielle mi-octobre. Les difficultés rencontrées et les très faibles quantités produites ne doivent pas entacher la qualité satisfaisante voire inespérée du résultat.

Le millésime fut une nouvelle fois angoissant pour les producteurs de vins liquoreux, qui ont longtemps attendu, dans un premier temps le développement de Botrytis cinerea, puis des périodes sèches propices à la concentration des raisins. S’ils ont craint par moments une perte totale de récolte, leurs efforts ont été récompensés grâce à de courtes mais miraculeuses fenêtres de récolte. Les quantités produites sont souvent très faibles, mais les meilleurs vins sont parfaitement nets, aromatiques et équilibrés. Ils rendent hommage à l’abnégation de leurs M vinificateurs.

CCL millésime : Des vins blancs secs savoureux, des vins liquoreux rares mais miraculés, et des vins rouges structurés et équilibrés, avec de grandes réussites." https://bordeauxraisins.fr/

Résumé du millésime GCC1855

"Au cours des dix dernières années, aucun millésime n’a sans doute connu autant de rebondissements que celui-ci.

Un hiver doux a favorisé un départ précoce de la vigne. En conséquence l’impact des journées gélives de fin mars fût non négligeable. Cumulé à une sortie de grappes faible et à un épisode de grêle en avril sur certains vignobles, le potentiel quantitatif du millésime se trouve précocement écorné.

Le printemps humide et doux met les viticulteurs sous pression mais l’été chaud et très sec éloigne les menaces de mildiou et la maturation s’opère dans d’excellentes conditions : les vendanges de sec se déroulent alors sous les meilleurs augures, nous promettant de beaux vins blancs, parfumés et harmonieux.

La sécheresse perdurant, la pourriture noble tarde mais les raisins sont mûrs et la trame aromatique est belle.

En dehors de quelques tries de nettoyage en septembre, le cœur des vendanges se concentre autour de la mi-octobre. Le temps se faisant alors plus capricieux, chacun doit composer en fonction du développement du Botrytis sur son terroir, jongler avec la météo pour vendanger ses parcelles au moment le plus propice, parfois jusqu’à début novembre.

Ce millésime confirme, si besoin était, à quel point produire de grands vins de Sauternes et Barsac nécessite patience, abnégation et précision. Faibles quantités de départ, variabilité des conditions en fonction des terroirs et des domaines, sélection sévère à la vigne comme au chai, ce millésime exigeant compense sa rareté par de belles pépites qui pourront être appréciées dans la fraîcheur de la jeunesse.". https://gcc-1855.fr/fr/

Mise en bouteille

1628 75cl (Tourelles)

1173 75cl + 826 50cl + 1653 37.5cl (LAM)

1233 75cl (SE)

5527 en 75 cl (vin sec)

46hl rev pour 10,1726ha

7,27 rev pour 0,5968ha (coop)

43,2 rev pour 0,72ha (vin sec)

Fiche technique
Appellation
AOC Sauternes
Couleur
Blanc
Millésime
2020
Cépages
Degré alcoolique
13,5°